CONCOURS – GAGNEZ DES PARFUMS TERRES D’YLANG

Pour gagner jusqu’à 65 € de cadeaux, à vos appareils photos ! Pour participer, rien de plus simple : choisissez votre plus belle photo sur le thème « Les Fleurs et Moi », postez-la sur votre page Facebook ou Instagram en mode public et taguez-nous dessus afin que nous puissions la voir.

Les prix seront :

  • Pour les 3 premiers : le coffret 3 x 10 ml (valeur unitaire : 65 €)
  • Pour les 7 autres gagnants : un flacon de 10 ml au choix (valeur unitaire : 25 €)

Nous déterminerons les gagnants le 30 juin. Nous nous réservons le droit de réutiliser les photos du concours.

 

L’Ylang-ylang, reine des fleurs

La « reine des fleurs », l’Ylang-ylang est cultivée majoritairement sur l’archipel des Comores, dans l’Océan Indien et à proximité des côtes africaines. Cette fleur est distillée pour en extraire l’huile essentielle, très utilisée en parfumerie. Elle provient de l’arbre appelé l’Ylangier, qui peut mesurer entre 25 et 30 m, et qui fleurit particulièrement durant les saisons humides (juin-juillet et novembre-décembre).

L’huile essentielle de l’Ylang-ylang est utilisée dans de nombreux parfums tels que le renommé N°5 de Chanel, Ça Sent Beau de Kenzo, ou encore les parfums de la collection Terre d’Ylang, proposé par Indices et composés par les jeunes parfumeurs de l’Ecole Supérieure de Parfum.

Lancement de Terres d’Ylang

Nous lançons notre gamme Terres d’Ylang, des parfums composés par les élèves de l’Ecole Supérieure de Parfum (Paris) en partenariat avec l’ONG Initiative Développement, une organisation luttant contre la déforestation et soutenant les petits producteurs d’Ylang-ylang.

Les trois premiers parfums de la gamme sont tournés vers la reine des fleurs, l’Ylang-ylang, principalement cultivée sur l’archipel des Comores, situé dans l’Océan Indien à proximité des côtes africaines.  Chaque parfum porte le nom d’une des îles de l’archipel et en reflète l’envoutant exotisme.

Pour chaque parfum acheté, 1€ est reversé à l’ONG Initiative Développement, afin de soutenir un mode de production durable des matières premières et de préserver l’écosystème de l’archipel.